Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Paris – France – 2 avril au 24 juillet 2011

L’éclat de la Renaissance italienne, aux Gobelins

France | 4 mai 2011 | src.LeJMED.fr
Paris -

La Galerie des Gobelins, à Paris, lieu d’exposition des collections du Mobilier national présente actuellement et jusqu’au 24 juillet 2011 « L’Eclat de la Renaissance italienne », une exposition qui regroupe une vingtaine de tapisseries, presque toutes en provenance de la collection du roi Louis XIV, tissées d’après trois grands artistes de la Renaissance : Raphaël, Giovanni da Udine et Giulio Romano.

Photo ci-dessus : Le triomphe de Minerve (détail) d’après Giovanni da Udine. Tissage, circa 1560, Paris. Mobilier national © DR


JPEG - 64.9 ko
Tenture des Fruits de la Guerre, Récompense et Châtiment (détail), d’après Giulio Romano, Paris, manufacture des Gobelins, tissage autour de 1685, 4,73 x 7, 17 m. ; Paris, Mobilier national © DR

L’exposition « L’Eclat de la Renaissance italienne » s’attache à témoigner de la diffusion des modèles de la Renaissance hors d’Italie et leurs traductions sur d’autres supports de création, et notamment ici la tapisserie. Ainsi, ce sont trois peintres majeurs dont les créations seront reprises par la Manufacture des Gobelins : Raphaël (Urbino 1483 – Rome 1520) et ses décors des « stanze » du Vatican, Giovanni da Udine (Udine 1487 – Rome vers 1564) avec le « Triomphe des dieux » à décor de grotesques, et Giulio Romano, connu en France sous le nom de Jules Romain (Rome 1499-Mantoue 1546), célèbre décorateur de fresques au Palais du Té à Mantoue.

Presque toutes les tapisseries proviennent de la collection du roi Louis XIV. Trois sont des acquisitions pour le Musée des Gobelins, à la fin du XIXe siècle.

Les tapisseries exposées datent soit du XVIe siècle (« Le Triomphe des Dieux », d’après Giovanni da Udine, « Le Tournoi », une superbe création florentine du XVIe siècle avec les armes de la famille des Médicis), soit du XVIIe siècle.
Le nombre des tissages effectués au XVIIe siècle atteste du rayonnement de la Renaissance italienne dont l’éclat perdure et se prolonge avec des pièces tissées sans discontinuer pour le Roi et la Cour.

Trois tapis d’Orient anciens accompagnent cette présentation, comme on aurait pu le faire dans un intérieur renaissant ; un ensemble de sièges réalisés par l’Atelier de Recherche et de Création (ARC) seront aussi présentés à l’occasion des Designer’s days (16-20 juin 2010) qui apporteront un contre-point résolument contemporain.

Commissaire de l’exposition : Arnauld Brejon de Lavergnée, directeur des collections du Mobilier national


INFOS PRATIQUES
Galerie des Gobelins
42, avenue des Gobelins
75013 Paris
Tél. : 01 40 13 46 46
Métro : station Gobelins - ligne 7
Bus : 27, 47, 83 et 91

Visite individuelle :
Jusqu’au 24 juillet 2011
Tous les jours, de 11 h à 18 h, sauf le lundi
Plein tarif : 6 euros - Tarif réduit : 4 euros
Billets en vente sur place

En savoir plus :
- Site de la Galerie des Gobelins

Articles récents recommandés