Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

J.-P. Raffarin bientôt en Algérie pour redynamiser les relations économiques entre l’Algérie et la France

Algérie | 15 septembre 2010 | src.leJMED.fr
Alger - Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre français, a été chargé par l’Élysée d’une mission pour « redynamiser les relations entre l’Algérie et la France dans le domaine économique ». Dans la lettre de mission publiée mercredi 8 septembre 2010, il est cependant indiqué que « cette mission aura pour but d’identifier et de lever les obstacles entre la France et l’Algérie pour leurs investissements économiques respectifs ». A priori, cela exclut donc toute mission d’ordre politique. Il est admis cependant que l’amélioration des relations économiques pourrait constituer les prémices d’une nouvelle donne politique plus apaisée entre les deux pays… et d’autant plus que le Président Bouteflika devrait se rendre en visite d’État en France avant la fin de l’année.
Photo ci-dessus : l’ancien PM français Jean-Pierre Raffarin © G. Kretz Wikipedia

Cette visite de Jean-Pierre Raffarin en Algérie, prévue avant la fin de l’année, selon nos sources, surviendra quelques mois après les rencontres entre le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia et le Secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant (respectivement les 21 février et 20 juin dernier à Alger).

Au cours de leurs entretiens, les deux personnalités se sont « accordées », toujours selon, la lettre de mission de Nicolas Sarkozy, sur l’opportunité de confier de part et d’autre le suivi de ces relations à une personnalité de haut niveau, dont le rôle serait notamment de coordonner la coopération économique franco-algérienne ainsi que le développement des investissements français en Algérie et algériens en France »

Jean-Pierre Raffarin, qui jouit d’un grande estime en Algérie, est considéré comme un « homme sage et d’une grande crédibilité, d’où l’espoir qui se dégage de cette visite en Algérie », estime-t-on en Algérie. Pour rappel, l’ancien Premier ministre français s’est aussi rendu à Alger, il y a quelques semaines pour donner une conférence à l’école supérieure des affaires.

Par ailleurs, Anne-Marie Idrac, secrétaire d’État française chargée du Commerce extérieur, est attendue dimanche prochain 19 septembre à Alger, pour une visite de travail de deux jours. Et Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre socialiste, sera lui aussi dimanche en Algérie, où il animera deux conférences : le 19 septembre à Oran et le 21 à Alger. M. Chevènement, on le sait, a depuis longtemps la réputation d’être être un « ami de l’Algérie ».

Toutes ces visites de personnalités françaises en Algérie contribuent aussi à conforter l’hypothèse d’une prochaine visite d’État du président Bouteflika en France. Une visite qui devrait, elle aussi, se produire avant la fin de l’année, et qui marquerait certainement une nouvelle étape des relations bilatérales entre la France et l’Algérie.

© Chahreddine Berriah, correspondant en Algérie pour le JMed.fr

Articles récents recommandés