Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

L’UE alloue 70 M € de financement au Plan Maroc Vert, en particulier pour le volet de l’agriculture solidaire

Maroc | 28 décembre 2010 | src.Délégation UE au Maroc
Rabat -

Salaheddine Mezouar, Ministre marocain de l’Économie et des Finances, Aziz Akhannouch, Ministre marocain de l’Agriculture et de la Pêche maritime, et Eneko Landaburu, « Ambassadeur » de l’Union européenne au Maroc, ont signé le 17 décembre 2010 la convention de financement du Programme d’appui à la politique sectorielle agricole au Maroc, qui concerne plus particulièrement le volet de l’agriculture solidaire soutenu par le Pilier 2 du Plan Maroc Vert.

Photo ci-dessus : l’étal d’un marchand d’olives dans le souk des Habous, à Casablanca. © LeJMED.fr - avril 2010


Ce nouveau programme appuie la mise en œuvre du Plan Maroc Vert, importante réforme mise en place par le Gouvernement marocain, au profit du monde rural. En particulier, le secteur de l’agriculture solidaire, pilier 2 de la réforme, s’adresse à quelques 800 000 exploitants agricoles, soit environ 3 millions de ruraux et touche environ 10 % de la surface agricole utile du pays.

À cette occasion le représentant de l’UE, Eneko Landaburu a déclaré : « Le secteur agricole est au cœur des relations entre l’Union européenne et le Maroc. La dynamisation des filières agricoles au profit des petits agriculteurs dans les régions les plus défavorisées et les plus fragiles sur le plan environnemental permettra d’accompagner les impacts socio-économiques à l’issue de la libéralisation des échanges agricoles ».

Ce programme de 70 millions d’euros, d’une durée de trois ans, ciblera en particulier les régions du Draâ, de l’Oriental, Boulemane et Tafilalet. En plus d’actions générales visant l’accompagnement de la mise en œuvre du Plan Maroc Vert, il a pour objectifs la mise à niveau progressive des filières de la viande rouge ovine, du palmier dattier, de l’oléiculture et des autres produits du terroir, notamment la truffe. Les résultats attendus sont une augmentation de la production, des revenus des producteurs, un accroissement de l’emploi, et une amélioration de la qualité des produits transformés et de la résilience environnementale.

L’appui au Plan Maroc Vert traduit une cohérence et une continuité au support de l’UE au développement rural et agricole. En effet, plus de 700 millions d’euros ont été alloués au secteur depuis 1976. Cet appui vient également compléter les autres actions de l’UE touchant au monde rural et qui visent à réduire les disparités sociales et régionales, tels que les programmes d’alphabétisation, d’éducation, de santé, de réduction de la pauvreté et du désenclavement des populations isolées.


Articles récents recommandés