Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

L’Espagne estime « urgent » de reprendre les négociations entre Palestiniens et Israéliens

Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 15 janvier 2010 | src.eu2010.es
Bruxelles - Après une réunion avec l’envoyé spécial des États-Unis au Moyen-Orient, George Mitchell, et le « groupe de Paris », mardi 12 janvier à Bruxelles, le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Ángel Moratinos a constaté qu’il existe « mobilisation générale » de la part de la communauté internationale visant à relancer les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Photo ci-dessus - L’envoyé spécial des États-Unis au Moyen-Orient, George Mitchell, et le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Ángel Moratinos. © EFE

« L’heure est venue de nous engager et c’est dans ce sens que l’Union européenne va travailler, en œuvrant conjointement avec les Palestiniens, avec le monde arabe, avec les Israéliens, dans la mesure où nous pouvons et où nous devons, tous ensemble, remettre les pendules à l’heure de la paix ».

Dans ce but, Mitchell et Moratinos ont approfondi le thème d’une « coordination et d’une complémentarité dans l’action diplomatique nord-américaine et européenne », a souligné l’Espagnol.

Miguel Ángel Moratinos a également participé à une réunion du dénommé « groupe de Paris », constitué par les principaux donateurs dans le domaine de l’aide apportée au peuple palestinien, qui suit les accords de paix d’Oslo de 1993 entre Israël et les Palestiniens, ainsi que le soutien technique et économique à la mise en place d’un État palestinien.

« L’heure est grave ; il est urgent de reprendre les négociations », a affirmé Moratinos, dont le pays préside l’Union européenne au cours de ce semestre, et qui doit prendre la co-présidence de l’Union pour la Méditerranée (UPM) en juin prochain.

Mais il a prévenu que « nous nous trouvons dans la phase préliminaire », et que, par conséquent, aucun type de conférence internationale comme celle qui a eu lieu à Madrid en 1991 « n’est envisagé » pour le moment.

Les négociations furent suspendues pendant la campagne des dernières élections israéliennes, puis l’offensive israélienne sur Gaza l’année dernière compliqua la situation et en empêcha la reprise.


Articles récents recommandés