Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

L’An I du Conseil Culturel de l’UPM :
des projets et des actes, déjà !

France - Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 1er novembre 2009 | src.leJMED.fr
Paris - Onze mois à peine après sa création le 8 décembre 2008, le Conseil Culturel de l’UPM, présidé par Renaud Muselier, fait montre d’une belle dynamique : il a su rassembler en son Comité stratégique nombre de personnalités représentatives du Bassin méditerranéen, et les premiers projets « concrets » aboutissent dès cet automne. Cécile Longé, sa Secrétaire générale, dresse ici avec leJMED.fr un premier point d’étape.

Lors de la fondation de l’Union pour la Méditerranée, au Sommet de Paris le 13 juillet 2008, les six priorités d’action retenues – la dépollution de la Méditerranée ; les autoroutes maritimes et terrestres ; le développement de l’énergie solaire ; l’enseignement et la recherche ; la protection civile ; le développement des PME – n’incluaient pas la dimension culturelle. « C’est pour pallier cette lacune, précise Cécile Longé, que le Conseil Culturel de l’UPM a été créé, à l’initiative du Président Nicolas Sarkozy ».

Sur un plan formel, cette création s’est concrétisée par la publication d’un décret, n° 2008-1277 du 8 décembre 2008 (dont l’Article 1er stipule : « Il est créé, pour une durée de cinq ans, un Conseil Culturel de l’Union pour la Méditerranée, placé auprès du Premier ministre ») et par son installation par François Fillon, le 14 mai 2009, lors d’une cérémonie à l’hôtel Matignon au cours de laquelle Renaud Muselier – ancien ministre, député, 1er vice-Président de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole, vice-président de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale – fut intronisé publiquement Président dudit Conseil – charge à laquelle il avait d’ailleurs été nommé en janvier 2009 par décret du Président de la République.

Un Comité stratégique inter-méditerranéen

JPEG - 117.2 ko
Le Premier ministre François Fillon a installé le Conseil Culturel de l’Union pour la Méditerranée, le 14 mai 2009, en présence de son président Renaud Muselier et des membres du Comité stratégique - Photo © David Mendiboure/Matignon

« Le CC de l’UPM, relève Cécile Longé, est un organisme français, qui travaille en partenariat étroit avec la mission interministérielle de l’UPM ». La précision a son importance puisque Président Renaud Muselier a fait le choix d’ouvrir la composition du Comité stratégique du CC de l’UPM à onze personnalités du monde euro-méditerranéen – Elie Assaf (Liban), André Azoulay (Maroc), Mme Syhem Belkhodja (Tunisie), Mme Hanan Kassab Hassan (Syrie), Mme Rodi Kratsa-Tsagaropoulou (Grèce), Mme Inva Mula (Albanie), Mme Gema Martin-Muñoz (Espagne), Adham Nadim (Egypte), Sir Robert Scott (Royaume-Uni), Ismail Serageldin (Egypte), Mme Simone Susskind (Belgique) – à parité, donc, avec onze personnalités françaises cooptées ès qualités – Luc Besson, Patrick de Carolis, Mme Claudie Haigneré, Emmanuel Hoog, Bernard Latarjet, Henri Guaino, Dominique Baudis, Mme Muriel Beyer, François Pinault, Jacques Saadé, Patrick Zelnik et bien sûr Renaud Muselier – auxquelles s’adjoignent huit représentants des ministères concernés.

Groupe de réflexion et force de proposition autour du Président Renaud Muselier, le Comité stratégique a pour objet de proposer, promouvoir, contribuer à des initiatives en conformité avec la « Charte des Valeurs » du Conseil culturel, notamment : être au service de l’ensemble des pays membres de l’UPM ; donner une traduction concrète au dialogue interculturel en Méditerranée ; favoriser la mise en réseau d’artistes, institutions publiques et entreprises privées ; coopérer avec les institutions qui partagent ses valeurs et ses objectifs, en particulier l’Unesco et la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh.

Cinq « saisons » thématiques d’action

« Outre ce Comité stratégique, précise Cécile Longé, nous avons organisé un think tank en trois collèges – experts individuels, entreprises, acteurs institutionnels – qui se répartissent en cinq groupes de travail thématiques : art et création contemporains ; patrimoine et tourisme ; sciences et société, éducation et formation ; art de vivre, métiers d’art et tradition ; audiovisuel, cinéma, médias, y compris TIC. Ces groupes de travail contribueront à la mise en œuvre d’un programme quinquennal, chaque année faisant l’objet d’une “Saison” thématique ».

Ainsi, après cette première année 2009 dédiée à « l’Economie de la culture et les industries culturelles en méditerranée », la saison 2010 sera consacrée à « L’Art de vivre méditerranéen », 2011 à « Préserver et faire vivre au XXIe siècle le patrimoine commun de la Méditerranée », 2012 au thème des « Créateurs et création artistique en Méditerranée », tandis que la saison 2013 illustrera « Marseille - Provence, capitale européenne de la culture ».

Dès 2009, les premières actions concrètes

JPEG - 51.7 ko
Edgar Morin et le Président Renaud Muselier, entourés de membres du Conseil Culturel de l’UPM - © DR

« Le 14 octobre dernier, nous dit Cécile Longé, le CC de l’UPM a été le coorganisateur, avec le Comité Scientifique ART/KIP pour la Coopération au Développement Humain (Unesco), d’une rencontre internationale, autour d’Edgar Morin qui a exposé ses idées sur la crise actuelle du développement et sur les perspectives pour en sortir, articulées autour du thème de ses “Sept réformes nécessaires au XXIe siècle”. Nous avons invité des acteurs locaux, nationaux et internationaux du développement et de la coopération, notamment ceux des pays de la Méditerranée. Cette manifestation fut l’occasion de la signature d’un accord-cadre de coopération entre le Conseil Culturel de l’Union pour la Méditerranée et le Comité Scientifique ART/KIP ».

500 000 livres (!) français expédiés à Alexandrie

Le prochain grand événement annoncé interviendra lundi 30 novembre prochain. Ce jour-là, un navire quittera Marseille-Fos en direction d’Alexandrie. À son bord : pas moins de 500 000 ouvrages offerts par la Bibliothèque nationale de France à la Bibliotheca Alexandrina !

Autre événement programmé, les 16 - 17 décembre au Liban : une conférence sur les métiers de l’édition, à l’Ecole supérieure des Affaires de Beyrouth (l’ESA, créée en 1996 par la CCI de Paris, à l’initiative du Président Jacques Chirac), en présence des représentants des milieux d’affaires. À cette occasion, le Président Renaud Muselier présentera les premières productions livresques du CC de l’UPM : un annuaire des acteurs de la chaîne du livre en Méditerranée, et un glossaire trilingue des métiers de l’édition.

« Les mardis de Marigny » : toutes les six semaines
à Paris, à partir de janvier 2010

Cécile Longé annonce aussi une nouveauté décidée tout récemment : la tenue, dès le mois de janvier 2010, des “mardis de Marigny“ : « Il s’agit de rencontres que nous organiserons toutes les six semaines autour d’un créateur méditerranéen – écrivain, musicien, peintre, etc… – ici, à l’Hôtel Marigny où nous partageons nos bureaux avec la mission de l’UPM.
L’objectif est de mieux faire mieux connaître les personnalités culturelles de la Méditerranée aux médias, ainsi qu’à leurs pairs. Ce sera une manifestation informelle, une rencontre que nous voulons surtout très conviviale… Le premier invité d’honneur en sera… le jury du Prix Littéraire Méditerranée. Le fondateur de ce Prix, André Bonet, a en effet proposé de le ranger désormais, après 25 années d’existence couronnée de renom, sous la bannière du Conseil Culturel de l’UPM ».

Sept projets déjà labellisés
« Conseil culturel de l’UPM »

Acteur direct de certains projets ou manifestations, le CC de l’UPM apporte aussi son concours via la labellisation de projets qui lui sont présentés. Outre le projet de don de 500 000 livres de la Bibliothèque nationale de France à la Bibliotheca Alexandrina, porté par le CC et en cours de réalisation (voir ci-dessus) grâce au mécénat de la SNCF, et aussi la publication d’un glossaire trilingue des métiers de l’édition (voir ci-dessus), cinq autres projets bénéficient, à ce jour, du label « Conseil culturel de l’UPM » :

1 - Projet pour « développer, renforcer la télévision et les nouveaux médias éducatifs dans le Bassin méditerranéen », porté par France Télévisions et Canal France International. Calendrier : démarrage fin 2009.

2 - Projet de ferry « plate-forme culturelle itinérante »
 : porté conjointement par le CC de l’UPM, l’Institut du Monde arabe, la Bibliotheca Alexandrina et la Fondation Anna Lindh, ce projet vise à permettre à un ferry de naviguer en Méditerranée pendant trois ans, promouvant l’UPM de port en port, allant pour cela à la rencontre des artistes et d’un large public. Calendrier : réunions techniques de faisabilité en cours.

3 – Projet de « valorisation des filières artisanales », qui vise à doter les pays du Bassin méditerranéen d’un outil de documentation des métiers d’artisanat d’art, et cela afin d’aboutir à la création d’un label méditerranéen du patrimoine artisanal. Porté par le CC de l’UPM et l’Industrial Modernization Center (IMC, Egypte), avec la participation de nombreux autres partenaires, notamment français, tunisiens, jordaniens. Calendrier : Forum au Caire, les 8 et 9 février 2010.

4 – Projet « protection et entretien de la Méditerranée : pour une culture scientifique commune et une pédagogie de l’action écologique ». Porté par la Cité des Sciences et de l’Industrie, avec le partenariat de l’association Al Nayzak (Palestine), le Musée de la Science Blumfield de Jérusalem (Israël), l’association « La main à la pâte » (France) et le Palais des Sciences de Monastir (Tunisie). Objectif : créer un centre de ressources Internet et une web-TV, destinée aux enfants et aux éducateurs, et visant à tisser des liens entre les deux rives de la Méditerranée. Calendrier : étapes de réalisation échelonnées entre novembre 2009 et février 2012.

5 – Semaine de programmation des télévisions et radios méditerranéennes. Porteur : Conférence permanente de l’audiovisuel méditerranéen (COPEAM), avec le partenariat déjà actif de la RTV espagnole. Objectif : mobiliser tous les médias tv-radio de l’UPM autour d’une semaine de programmation dédiée à la Méditerranée. Calendrier : lancement en avril 2010, à l’occasion de la conférence annuelle de la COPEAM.

Un fonds abondé par des partenaires privés

Comme l’UPM, le Conseil Culturel procède d’une « logique de projets », et ses moyens propres sont modestes, à l’image de sa petite équipe resserrée de quatre personnes… Autrement dit, « chaque projet doit trouver ses propres financements, explique Cécile Longé. Par exemple, pour les 500 000 livres offerts par la BNF à la Bibliotheca Alexadrina, nous avons obtenu le mécénat de la SNCF »

Pour faciliter la dynamique du partenariat public-privé, un fonds de dotation a été créé en juin dernier, le « Fonds Méditerranéen pour la culture », qui sera abondé par des entreprises partenaires ».

De fait, on aura noté la présence d’entrepreneurs de haut niveau au sein du Comité Stratégique du Conseil Culturel. Nul doute qu’elle devrait attirer d’autres partenaires…
En tout cas, personne ne pourra dire, cette fois, que l’on ne s’efforce pas de mettre en synergie les mondes de la culture et celui de l’entreprise, le principe de désir et le principe de réalité ! En ce sens aussi, la démarche du CC de l’UPM est novatrice !

© Alfred Mignot pour leJMED.fr

À lire, sur le même thème :
Les sept articles de la Charte des Valeurs du Conseil culturel de l’Union pour la Méditerranée

François Fillon, Premier ministre français : « Il faut placer la culture au cœur du projet méditerranéen »

Voir aussi :
Déclaration commune du sommet de Paris pour la Méditerranée

Contact :
Conseil Culturel de l’Union pour la Méditerranée
Hôtel Marigny – 23, avenue de Marigny
75008 Paris
Tél. : 00 33 [0]1 58 36 27 37
Fax : 00 33 [0]1 42 66 10 93
Courriel : conseil.culturel.upm@um-elysee.fr

à lire également France

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 210

à lire également Tous pays EUROMED-AFRIQUE

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 350
Articles récents recommandés