Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

L’Algérie imposera le transfert technologique aux investisseurs étrangers dans le secteur énergétique

Algérie | 14 septembre 2010 | src.APS - Algérie Presse Service
Alger - L’Algérie imposera de plus en plus la condition de transfert de technologie pour les futurs investissements étrangers dans le domaine de l’énergie, a indiqué lundi 13 septembre 2010 à Montréal (Québec, Canada) le ministre algérien de l’Énergie et des Mines, Youcef Yousfi. « Dans le futur, ce sera une priorité pour tous les secteurs, nous travaillerons avec des partenaires qui nous aident à fabriquer nos équipements en Algérie, notamment dans l’industrie pétrolière et gazière », a déclaré M. Yousfi à l’APS à l’issue de sa rencontre avec la communauté d’affaires du Québec.
Photo ci-dessus : Youcef Yousfi, ministre algérien de l’Énergie et des Mines © APS


« J’ai donné un certain nombre de messages à cette communauté pour qu’elle s’implique davantage dans le processus de fabrication d’équipements en Algérie en participant dans l’industrie pétrolière et notamment minière dont elle dispose d’un savoir-faire important », a-t-il dit. « Il y a nécessité d’avoir un partenariat plus important dans le domaine industriel, un partenariat de fabrication d’équipements et de transfert de technologie et non pas un partenariat de vendeur - acheteur », a-t-il souligné.

Interrogé sur la question de savoir si l’Algérie allait appliquer cette condition pour les futurs investissements étrangers dans le domaine de l’énergie, le ministre a affirmé que « c’est une exigence que nous allons imposer de plus en plus ».

M. Yousfi devait également effectuer lundi et mardi avec l’ambassadeur d’Algérie au Canada, M. Smail Benamara, une visite à Ottawa pour une prise de contact avec le gouvernement fédéral canadien.

« La visite a pour objectif de renforcer les relations entre l’Algérie et le Canada dans les domaines qui nous intéressent », a-t-il ajouté.

Le Canada est le 7e client de l’Algérie en 2009, avec des importations de plus de 2 milliards de dollars américains, et son 17e fournisseur avec des exportations d’une valeur de 419 millions de dollars, selon les chiffres des Douanes algériennes.

M. Yousfi devrait participer par ailleurs dans le cadre des travaux du XXIe Congrès mondial de l’énergie à une table ronde ministérielle intitulée « Échéancier de transition pour l’atteinte d’un nouveau monde énergétique ».

Cette table ronde sera l’occasion pour les ministres de faire le point sur les travaux du Congrès et de prendre note des idées qui ont été mises de l’avant dans les différentes tables rondes et séances de discussion sur les enjeux, plus particulièrement celles où ont été proposées des approches nouvelles et des propositions de réforme des règlements et des politiques.

Prendront également part à cette rencontre, Paradis Christian, ministre canadien des ressources naturelles, Svetliskiy Stanislav, vice-ministre russe de l’énergie, Benkhadra Amina, ministre marocaine de l’énergie, de l’eau et de l’environnement, Shri Sushilkumar, ministre indien de l’énergie et Wya Nuhu Somo, ministre Nigérian de l’énergie.


Articles récents recommandés