Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Importations UE d’habillement en 2010 : écrasante domination de la Chine, recul de la Tunisie et du Maroc

Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 7 mars 2011 | src.CEDITH
Paris -

En 2010, la part de la Chine dans les importations européennes d’habillement en valeur s’est élevée à 46 %. Si l’on considère le marché physique européen d’habillement, on observe que pour de nombreuses catégories de vêtements, plus d’un sur deux vendus en Europe vient de Chine ! La Turquie, second fournisseur de l’UE en habillement, voit sa part remonter en 2010 à 12,6 %, après avoir perdu des parts de marché en 2008 et 2009. En revanche, Tunisie et Maroc sont en recul.

Graphe ci-dessus : les importations européennes d’habillement en 2010. © Jean-François Limantour


Les autres principaux fournisseurs de l’Union européenne en habillement arrivent loin derrière la Chine. Il s’agit de la Turquie qui, en dépit de coûts relativement élevés, consolide en 2010 sa position de second fournisseur avec 13 %, suivie du Bangladesh (9 %) et de l’Inde (7 %).

En grande partie grâce à la suppression des quotas européens qui limitaient ses principales exportations vers l’UE jusqu’à la fin de l’année 2007, la Chine a considérablement augmenté sa part dans les importations européennes d’habillement au cours de ces dernières années, passant de 37,7 % en 2007 à 45,6 % en 2010, soit une augmentation de 21 %.

Mais parmi les principaux fournisseurs, c’est le Bangladesh qui a enregistré la plus rapide progression de sa part dans les importations européennes d’habillement, passant de 7,6 % en 2007 à 9,4 % en 2010, soit une progression de 23,7 %. Les remarquables performances du Bangladesh (3e fournisseur de l’UE) résultent de la combinaison de facteurs très favorables dont des coûts salariaux parmi les plus bas du monde et un statut de PMA (Pays le Moins Avancé) lui permettant d’accéder à droits nuls sur le marché européen, y compris pour des vêtements fabriqués avec des tissus chinois, indiens, pakistanais,…

La Turquie, second fournisseur de l’U.E en habillement voit sa part remonter en 2010 à 12,6 % après avoir perdu des parts de marché en 2008 et 2009.

En 2007, sa part était de 15,3 %. Le fait que la Turquie produise du coton et dispose d’une puissante industrie textile est le principal facteur explicatif du regain de compétitivité de ce pays, dans une période caractérisée par des
problèmes mondiaux de volume d’offre et de prix des matières premières.

L’Inde, 4e fournisseur de l’UE, voit sa part stagner : 6,8 % en 2010 contre 6,6 % en 2007.

Enfin, les deux autres principaux fournisseurs de l’Europe voient se rétrécir leurs parts du marché européen : la part de la Tunisie, 5e fournisseur, est tombée de 4,4 % en 2007 à 3,8 % en 2010 ; celle du Maroc, 6e fournisseur, a fondu de 4,4 % en 2007 à 3,4 % en 2010.

Les importations européennes de produits textiles et d’habillement ont progressé de 10,7 % en 2010 par rapport à l’année 2009, à 83 milliards d’euros.

Le classement 2010 des principaux fournisseurs de l’Europe change très peu par rapport à celui de 2009 puisque que l’on retrouve, comme précédemment, la Chine en tête, suivie de la Turquie, de l’Inde, du Bangladesh, de la Tunisie, du Pakistan et du Maroc.

Jean-François Limantour
Président du CEDITH



Photo © LeJMED.fr - nov. 2009


Articles récents recommandés