Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Grèce : nouveaux parlement et gouvernement après les élections législatives du 4 octobre 2009

Grèce | 13 octobre 2009 | src.Grèce Hebdo
Athènes - Le PASOK, parti socialiste grec, a remporté, sous la présidence de Georges Papandréou (photo, © DR), une victoire écrasante aux élections du 4 octobre et a assuré une large majorité au parlement. Le premier ministre élu, Georges Papandréou, a appelé au ralliement de tous les Grecs ‘‘pour bâtir la Grèce que nous méritons’’.

Le leader de Nea Dimokratia et Premier ministre sortant, Costas Caramanlis, a assumé ses responsabilités et a annoncé sa démission de la présidence du parti qu’il a dirigé pendant douze ans. Le premier ministre élu, Georges Papandréou, a appelé au ralliement de tous les Grecs ‘‘pour bâtir la Grèce que nous méritons’’. Parmi les premiers à le féliciter pour sa victoire était le président américain Barack Obama. Les deux hommes ont convenu de se rencontrer prochainement.

Georges Papandréou, âgé de 57 ans, appartient à une grande famille de politiciens grecs. Son père, Andréas, fondateur du PASOK, a été premier ministre en 1981-1989 et 1993-1996. Son grand père, Georges, fut plusieurs fois ministre et Premier ministre. Georges Papandréou, entré au parlement grec en 1981, a été plusieurs fois ministre ou secrétaire d’État avant de devenir leader du PASOK en 2004. Comme ministre des Affaires étrangères, il a mis, avec son homologue Turc, Ismail Cem, en 1999, les bases d’une nouvelle relation entre la Grèce et la Turquie. Depuis 2006, il est président de l’Internationale Socialiste.

Le résultat des élections est le suivant, pour un total de 300 sièges de députés :

- PASOK (Parti Socialiste) : 43,92 % des voix, 160 sièges

- N.D.(Nea Dimokratia / centre droite) : 33,48 % ds voix, 91 sièges

- KKE (Parti Communiste) : 7,54 % des voix, 21 sièges

- LAOS (droite) : 5,63 % des voix, 15 sièges

- SYRIZA (Coalition de la Gauche radicale) : 4,54 % des voix, 13 sièges

- Écologistes verts : 2,53 % ds voix, 0 siège


Le nouveau gouvernement grec


Le nouveau Premier ministre, Georges Papandréou, a formé un gouvernement, constitué, pour la plupart, de nouveaux visages.

JPEG - 4.5 ko
Le Premier ministre Georges Papandréou, entouré des femmes du nouveau gouvernement grec - © DR

Au total 37 ministres et secrétaires d’État, dont 26 sont de nouveaux venus. Le nombre de femmes, 9 au total, est exceptionnel pour un gouvernement grec.

Papandréou a procédé à un remaniement radical du nombre et des tâches des ministères. Notons, entre autres, la création d’un ministère ‘‘Environnement-Energie-Changement climatique’’ et le regroupement des ministères de l’Economie, du Développement et de la Marine Marchande.

Une autre particularité est que Papandréou garde aussi le ministère des Affaires étrangères.

Voici la composition composition du nouveau gouvernement :

PREMIER MINISTRE : Georges Papandréou

VICE-PREMIER MINISTRE CHARGÉ DE LA COORDINATION DES ORGANES GOUVERNEMENTAUX COLLÉGIAUX KYSEA ET COMISSION DE POLITIQUE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE : Théodore Pangalos

MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR, DE LACENTRALISATION ET DE LA GOUVERNANCE ÉLECTRONIQUE
Ministre : Yannis Ragoussis
Secrétaire d’Etat : Dinos Rovlias
Secrétaire d’Etat siégeant à Thessalonique :Théodora Tzakri

MINISTÈRE DES FINANCES
Ministre : Georges Papaconstantinou
Secrétaire d’Etat : Philippe Sachinidis

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES
Ministre : Georges Papandréou
Ministre adjoint : Dimitris Droutzas
Secrétaire d’Etat : Spyros Kouvélis

MINISTÈRE DE LAFENSE
Ministre : Evanghelos Vénizelos
Ministre adjoint : Panos Béglitis

MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE, DE LA COMPÉTITIVITÉ ET DE LA MARINE MARCHANDE
Ministre : Louka Katseli
Secrétaire d’Etat : Stavros Arnaoutakis
Secrétaire d’Etat siégeant à Thessalonique : Markos Bolaris

MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ÉNERGIE ET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE
Ministre : Tina Birbili
Secrétaires d’Etat : Yannis Maniatis, Thanos Moraïtis

MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION, DE L’ENSEIGNEMENT CONTINU ET DES CULTES
Ministre : Anna Diamantopoulou
Secrétaires d’Etat : Evi Christophilopoulou, Yannis Panarétos

MINISTÈRE DES INFRASTRUCTURES, DES TRANSPORTS ET DESSEAUX
Ministre : Dimitris Reppas
Secrétaires d’Etat : Yannis Magriotis, Nikos Sifounakisv

MINISTÈRE DE L’EMPLOI ET DE LACURITÉ SOCIALE
Ministre : Andréas Loverdos
Secrétaire d’Etat : Georges Koutroumanis

MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE LA SOLIDARITÉ SOCIALE
Ministre : Mariliza Xenogiannakopoulou
Secrétaire d’Etat : Fofi Gennimata

MINISTÈRE DUVELOPPEMENT AGRICOLE ET DE L’ALIMENTATION
Ministre : Katerina Batzeli
Secrétaire d’Etat : Michalis Karchimakis

MINISTÈRE DE LA JUSTICE, DE LA TRANSPARENCE ET DES DROITS DE L’HOMME
Ministre : Haris Kastanidis
Secrétaire d’Etat : Apostolos Katsifaras

MINISTÈRE DE LA PROTECTION DU CITOYEN
Ministre : Michalis Chryssochoïdis
Secrétaire d’Etat : Spyros Vougiasv

MINISTÈRE De LA CULTURE ET DU TOURISME
Ministre : Pavlos Géroulanos
Secrétaire d’Etat : Angeliki Gerekou

MINISTRE D’ETAT AUPRÈS DU PREMIER MINISTRE
Haris Paboukis

SECRÉTAIRE D’ÉTAT AUPRÈS DU PREMIER MINISTRE ET PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT
Georges Pétalotis

Le Premier ministre a demandé à ses ministres beaucoup de travail et le respect du programme du PASOK. Le respect pour le citoyen et la lutte contre la corruption doivent être parmi leurs premières priorités. Papandréou a réaffirmé son intention de s’opposer aux relations clientélistes. Papandréou a surpris ses auditeurs en invitant le Médiateur National, Georges Kaminis, à informer les nouveaux ministres du fonctionnement de l’administration publique et de procéder à un premier échange d’impressions comme première initiative pour être à l’écoute des citoyens.

Articles récents recommandés