Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

Le PM chinois Wen Jiabao affirme sa confiance à la Grèce en développant le partenariat bilatéral

Grèce | 9 octobre 2010 | src.Grèce Habdo
Athènes -

Le premier ministre chinois, Wen Jiabao, a plébiscité samedi 2 octobre la Grèce, lui accordant son “vote de confiance”, comme en attestent treize accords signés entre les deux parties, dont deux inter-étatiques et les autres au sein du secteur privé. Il a, en outre, annoncé que Pékin achèterait des obligations grecques.

Photo ci-dessus : le PM grec Georges Papandréou et le PM chinois Wen Jiabo face à l’Acropole d’Athènes © ANA


Lors d’une allocution prononcée à la tribune du Parlement hellénique, le premier ministre chinois, Wen Jiabao, s’est dit convaincu que la Grèce commence à sortir de la crise. Il avait déjà donné un « multiple vote de confiance » à la Grèce, samedi, lors de sa rencontre au Palais Maximou avec son homologue grec, Georges Papandréou.

Treize accords ont d’ailleurs été signés aussitôt après cette rencontre, dont deux inter-étatiques et onze d’affaires, qui marquent la volonté des deux pays d’approfondir leur relation stratégique de partenariat.

Les accords interétatiques ont été signés, côté grec, par les ministres du Développement régional et de la Compétitivité, Michalis Chryssochoïdis, et de la Culture et du Tourisme, Pavlos Geroulanos.

En outre, Pékin a manifesté sa volonté de contribuer à l’effort commun pour surmonter la crise en achetant des obligations grecques. « Avec les réserves en devises étrangères, la Chine a déjà acheté des obligations grecques, et elle participera à l’achat de nouvelles obligations qui seront émises par la Grèce » a annoncé M. Wen Jiabao, qualifiant la Grèce de partenaire « le plus crédible de la Chine dans l’UE » et la Chine la meilleure amie de la Grèce dans l’Histoire.

Doubler les exportations grecques vers la Chine

M. Wen Jiabao a annoncé également une série de mesures d’approfondissement des relations entre les deux pays, explicitant que la Chine est disposée à doubler les importations de produits grecs et à encourager la Grèce à élargir son commerce vers la Chine, afin que les échanges commerciaux se développent de manière équilibrée et viable.

« Au cours des cinq prochaines années, je suis convaincu que le volume du commerce doublera à 8 milliards de dollars », a affirmé M. Wen Jiabao, informant de la volonté de la Chine de créer un Fonds de développement gréco-chinois doté de 5 milliards de dollars et destiné à apporter un soutien financier aux armateurs grecs qui construisent leurs navires en Chine.

Investissements chinois dans les transports maritimes

De plus, la Chine augmentera ses investissements dans le terminal de containers du port du Pirée, afin de pouvoir gérer 800 millions de containers et de porter sa capacité à 3,7 millions de containers en 2015. « Nous allons encourager, a-t-il ajouté, les sociétés chinoises à réaliser des investissements en Grèce, et j’ai d’ores et déjà donné des instructions pour l’organisation de missions d’affaires et de prospection, sans mentionner aussi dans la foulée les initiatives pour renforcer la coopération culturelle et touristique. »

De son côté, le PM grec Georges Papandréou s’est félicité du "vote de confiance aux efforts que déploient le peuple grec et le gouvernement grec pour mettre de l’ordre dans le pays. Tandis que M. Wen Jiabao a rappelé que, 60 ans plus tôt, lorsqu’un blocus avait été appliqué contre la Nouvelle Chine, les armateurs grecs l’ont brisé pour transporter des biens et des équipements.

Au VIIIe Sommet UE-Asie, Georges Papandréou
plaide pour une gouvernance économique mondiale

Par ailleurs, le Premier ministre grec, Georges Papandréou, intervenant mardi le 6 octobre au 8e Sommet UE-Asie (ASEM) qui se tenait à Bruxelles, a souligné l’importance de l’énergie verte pour le développement économique, la création de postes d’emploi et le combat contre la pauvreté et l‟exclusion sociale.

Il a à nouveau soumis sa proposition pour une gouvernance économique mondiale, préconisant l’application de nouveaux outils financiers, tels que la taxe sur les transactions financières et sur les émissions de CO2 ou les obligations vertes, qui pourraient financer de nouveaux investissements.

Le Premier ministre s’est aussi référé à l’avancement récent des relations économiques entre la Grèce et la Chine et a annoncé la mise en place d’un institut gréco-chinois pour le développement et les affaires maritimes.

Concernant les relations UE-Chine, l’agence chinoise Xinhua note que plusieurs leaders de l’UE ont exprimé leur satisfaction pour l’appui que la Chine veut apporter à l’euro. Le Président de la Banque centrale européenne, Jean Claude-Trichet, a salué la déclaration en Grèce du Premier ministre Chinois selon laquelle la Chine veut acheter des obligations grecques, lorsque Athènes retournera sur les marchés.

Sources : Grèce Hebdo, ANA, le Petit Journal


Articles récents recommandés