Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

LE DOSSIER DU FORUM AMBITION AFRICA (Paris-Bercy, 22-23 octobre)

Frédéric ROSSI, DG délégué de Business France (1/3) :
« La création de la Team France Export
est une innovation historique ! »

23 octobre 2018
Frédéric ROSSI, Directeur général délégué de Business France. © AM/APP
Pour important qu’il soit, le grand Forum Ambition Africa piloté par Business France à Paris-Bercy les 21 et 22 octobre ne constitue en fait que la partie émergée, la facette « spectaculaire » visible d’une action en profondeur engagée en France pour revigorer, renforcer, accompagner de bout en bout les entreprises exportatrices, ou celles qui peuvent le devenir. Dans ce premier volet d’une enquête sur la remobilisation entrepreneuriale de l’Hexagone, Frédéric ROSSI, Directeur général délégué de Business France, décrypte pour nous le mode opératoire d’une nouveauté d’importance, la Team France Export.

Propos recueillis par Alfred Mignot, AfricaPresse.Paris
.

Business France est le chef de file de la Team France Export, dont Jean-Yves Le Drian a annoncé récemment la création en vos locaux, en soulignant bien son caractère très novateur. De quoi s’agit-il ?

Frédéric Rossi - La Team France Export, c’est une alliance inédite qui fait converger les forces des Régions, de nos CCI de France avec celles de Business France et de Bpifrance.
Concrètement, ce sont des équipes sectorialisées implantées sur le terrain, dans chacune des treize régions françaises. Elles vont travailler ensemble des portefeuilles d’entreprises exportatrices – ou potentiellement telles – afin de leur apporter à la fois le conseil nécessaire pour établir leur plan de développement international, le choix des destinations possibles à travers les opportunités, et l’accompagnement physique et financier.

Comment ces choix sectoriels et de pays cibles sont-ils opérés ?

Frédéric Rossi – Notre réseau Business France est constitué aujourd’hui de 87 implantations dans 64 pays et couvre au total 123 pays. Nos bureaux disposent de spécialistes sectoriels qui connaissent bien les opportunités de l’industrie, de l’agroalimentaire, de la tech ou encore de la santé et des biens d’équipement, etc.
C’est grâce à cette présence et aux remontées fournies par l’ensemble de nos bureaux à l’international que nous pouvons accompagner efficacement nos entreprises à l’export.
Car l’idée de cette Team France Export, c’est vraiment de mettre à la disposition de chaque entreprise tout ce savoir et savoir-faire pour qu’elle puisse choisir au mieux où déployer sa projection internationale.

Mais en quoi peut-on dire que la constitution de ces équipes Team France Export constitue une nouveauté « historique », selon votre expression ?

Frédéric Rossi – C’est historique parce que c’est la première fois que l’on finalise une telle alliance stratégique quadripartite. D’une part, entre les Régions – dont l’une des missions, depuis la loi NOTRe de 2015, est la mise en œuvre des politiques publiques pour développer leur tissu économique local, y compris sur l’international – d’autre part, les Chambres de commerce et d’industrie (CCI), établissements publics administratifs ancrés dans nos territoires, et Business France, établissement public industriel et commercial dont la force est de disposer d’un réseau partout à l’étranger pour identifier les opportunités et mettre en œuvre les plans de développement international.

C’est cet ensemble, avec Bpifrance, qui constitue ce que l’on a donc appelé la Team France Export, et qui concrètement se traduit par la présence d’un guichet unique de l’international dans chacune des régions françaises.

Ce guichet unique régional avec mission de projection à l’international, c’est… combien de divisions ? ou plutôt, de collaborateurs ?

Frédéric Rossi – Donc dès la fin de cette année, nous disposerons de 150 à 200 conseillers à l’international dans toutes les CCI de France, plus une centaine de conseillers Business France (la moitié dans les CCI, l’autre moitié étant déjà en poste dans les délégations régionales de Bpifrance) qui travailleront ensemble, avec les mêmes processus, la même vision du monde, et la même mission de soutenir l’ensemble du tissu des exportateurs français – à peu près 125 000 entreprises – à se développer à l’international.

Mais ce n’est pas tout, nous pouvons aussi compter sur l’apport de Bpifrance. Également membre fondateur de cette Team France Export, Bpifrance propose une offre tout à fait complémentaire : tandis que les CCI assurent le service amont d’identification des entreprises à potentiel en région, et que Business France accompagne leur projection opérationnelle à l’international, Bpifrance apporte le financement, ou sa garantie sur de grands contrats ou pour les sociétés qui établissent des filiales. Tout cela va permettre d’assurer que le processus d’exportation, mais aussi d’implantation à l’étranger se passe dans les meilleures conditions.

Séance inaugurale du grand Forum #AmbitionAfrica, lundi matin 22 octobre à Paris-Bercy, au ministère de l’Économie et des Finances, avec les allocutions de : Christophe LECOURTIER, Directeur Général de Business France, opérateur de l’événement ; Agnès PANNIER-RUNACHER, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances ; Jean-Baptiste LEMOYNE, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères ; Rémy RIOUX, Directeur Général de l’Agence Française de Développement (AFD) ; Sambou WAGUE, Ministre de l’Energie et de l’Eau du Mali ; Amadou KONE, Ministre des transports de la République de Côte d’Ivoire. © AM/AfricaPresse.Paris

.

Comment réagissent les Régions ?

Frédéric Rossi – Cette réforme a été lancée par le Premier ministre Édouard Philippe le 23 février dernier, et sa mise en œuvre avance bien. À ce jour, les conventions sont signées avec cinq Régions, et trois autres accords vont se conclure d’ici à la mi-décembre. Et nous espérons signer avec les quatre Régions restantes – quatre seulement, car en l’occurrence la Corse et Provence-Alpes-Côte d’Azur sont intégrées sur ce volet Export – au début de l’année 2019.

De notre côté, à Business France, nous avons déjà sélectionné les collaborateurs qui iront renforcer les équipes de CCI dans les différentes régions, au sein de leurs directions internationales.

Justement, comment se présente la mise en place du dispositif à l’international ?

Frédéric Rossi – À l’autre bout de la chaîne, dans chacun des pays du monde, le correspondant de ces guichets uniques régionaux de France sera présent pour accueillir les entreprises et les accompagner sur les marchés.
Dans la plupart des cas, l’opérateur sera le bureau local de Business France, mais dans certains pays nous avons choisi de nous retirer au profit d’un opérateur privé, soit une chambre de commerce française active dans le pays (CCIFI), soit une société d’accompagnement, membre ou non de la fédération OSCI, cette association qui regroupe les entreprises françaises d’accompagnement international.

L’idée, c’est de disposer d’un continuum sectorialisé de bout en bout, depuis chaque région française et vers chaque pays étranger. C’est en cela que cette réforme est un peu révolutionnaire et en tout cas, historique : c’est la première fois que notre écosystème fait émerger une alliance entre l’État et des collectivités locales, entre des EPA et des EPIC, et de plus en agrégeant autour de cet axe stratégique tous les autres partenaires privés et publics de l’internationalisation des entreprises.

Une occasion très rare, en effet… de voir l’État jacobin organiser la convergence opérationnelle d’entités éparses et à l’ADN plutôt girondin, ou en tout cas bien enracinées dans les territoires…

Frédéric Rossi – Oui, il est vrai qu’en France nous sommes souvent plus ou moins dans ce paradigme d’une relation duale jacobins-girondins… Cela dit, en l’occurrence, il s’agit plutôt de la synthèse d’une politique à la fois – en même temps ! – jacobine et girondine, avec une vision globale – nationale – mais déclinée à la main de chaque Région, qui pourra disposer de cet outil pour projeter son tissu d’entreprises.
D’ailleurs, Hervé Morin président à la fois de la Région Normandie et de l’association des Régions de France, s’en est félicité, lors du récent congrès des Régions de France, le 26 septembre.

Concrètement, à quoi les ETI et PME candidates à l’export peuvent-elles s’attendre avec la nouvelle organisation ?

Frédéric Rossi – Aujourd’hui, nos entreprises peuvent être sollicitées par une multitude d’offres émanant des différents opérateurs. C’est le meilleur moyen de décourager un chef d’entreprise d’y aller ! Car devant la diversité de l’offre, il s’interroge sur la meilleure structure pour l’accompagner : faut-il qu’il les teste toutes pour savoir quelle est la meilleure ?! Voilà le genre de problématique tout à fait démotivante…

Avec la nouvelle organisation, nous inversons radicalement l’organisation actuelle : un coach référent est mis à disposition de chaque entreprise qui a un vrai projet, qui veut vraiment y aller. Cet accompagnateur aide l’entreprise à structurer toutes ses démarches, à sélectionner le bon pays cible, à trouver le bon format, les bons partenaires, etc.
Et peu importe désormais que cette personne soit rémunérée par une CCI ou par Business France, puisque dorénavant nous travaillerons ensemble, en réseau, avec la même vision et des processus opératoires identiques.

◊ ◊ ◊

 »>.

TOUS NOS ARTICLES (17) SUR LE THÈME ET L’ÉVÉNEMENT
du 1er FORUM AMBITION AFRICA
(Paris-Bercy, 22-23 octobre 2018)

 »>.

AmbitionAfrica - Amadou KONE, ministre ivoirien des Transports :
« Il faut que les entreprises françaises prennent bien plus de risques ! »

AmbitionAfrica – Kabirou Mbodje, PDG de WARI :
« Notre plate-forme digitale se veut une porte d’entrée incontournable en Afrique »

Ambition Africa - Yvonne Mburu, membre du CPA et CEO de Nexakili :
« Il faut renforcer le système de santé africain dans sa globalité »

AmbitionAfrica - Mossadeck Bally, PDG du Groupe Azalaï :
« En Afrique, les entreprises françaises doivent se remettre en cause ! »

Ambition Africa - Mossadeck Bally, PDG du Groupe Azalaï (2/2) : « Nous sommes fiers d’être un groupe panafricain d’origine malienne »

Ambition Africa - Frédéric ROSSI, DGD de Business France (1/3) :
« La création de la Team France Export est une innovation historique ! »

AmbitionAfrica - Frédéric ROSSI, DG délégué de Business France (2/3) :
« Business France et Bpifrance vont lancer ensemble
un accélérateur d’entreprises à l’international »

Ambition Africa - Frédéric ROSSI, DGD Business France (3/3) :
« Après Ambition Africa, on ne lâchera rien ! »

Ambition Africa - Christophe LECOURTIER, DG de Business France :
« Ambition Africa deviendra l’événement entrepreneurial de référence entre la France et l’Afrique ! »

Ambition Africa - Ylias Akbaraly, PDG Groupe SIPROMAD (Madagascar) :
« Notre bureau de Paris représentera toutes nos activités avec nos partenaires internationaux »

Ambition Africa - Paul BOURDILLON, DGA SUEZ Afrique, Inde et MO (1/2) :
« Le développement inclusif est véritablement au cœur des activités de SUEZ en Afrique »

Ambition Africa - Paul BOURDILLON, DGA de Suez Afrique, Inde et MO (2/2) : « En Afrique, il faut financer à la fois la construction
et l’exploitation des infrastructures »

Ambition Africa - Vincent Stempin, DG de MÜPRO, TPE exportatrice en Afrique : « Nous avons identifié un potentiel important en Côte d’Ivoire »

#AmbitionAfrica - @Pedro__Novo, Directeur Export Bpifrance :
« Notre Fonds franco-africain vise à fertiliser PME et co-entreprises »

- Pierre-Yves Pouliquen, DG Afrique, MO et Inde de SUEZ :
« Le traitement des déchets est l’une des urgences de l’Afrique » (1/3)

- Pierre-Yves Pouliquen, DG Afrique, Moyen Orient et Inde de SUEZ : « L’Afrique nous oblige à réinventer nos modèles d’action et d’inclusion » (2/3)

Pierre-Yves Pouliquen, DG Afrique, MO et Inde de SUEZ :
« Nous travaillons en Afrique avec la même exigence technique et humaine qu’en France » (3/3)

◊ ◊ ◊

Une des affiches de promotion de l’événement Ambition Africa, à Paris, à proximité du ministère de l’Économie et des Finances. © AM/APP

◊ ◊ ◊

Articles récents recommandés