Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

UPM, mode d’emploi

Le ministre français Éric Besson annonce la création de l’Office Méditerranéen de la Jeunesse

Tous pays EUROMED-AFRIQUE | 15 décembre 2009 | src.leJMED.fr
Paris - Éric Besson, ministre français de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire, a créé la surprise, lundi 14 décembre, en annonçant la création, à l’initiative de la France, d’un Office Méditerranéen de la Jeunesse, avec un calendrier précis de mise en œuvre, d’ici à janvier 2011.

Cette initiative d’Éric Besson a été annoncée dans le cadre d’une conférence, organisée par son ministère, rassemblant plusieurs ministres méditerranéens à la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration (CNHI, Paris) CNHI, sur le thème : "Les Migrations en Méditerranée : construire un espace de prospérité partagée".

La conférence rassemblait des représentants d’Égypte, d’Italie, du Monténégro, de Chypre, de la Grèce, d’Espagne, de Malte, du Maroc, du Liban, de Suède (au titre de sa présidence de l’UE), ainsi que des représentants de la banque mondiale et de la banque européenne d’investissement, et des ambassadeurs des pays du bassin méditerranéen.

Des questions pratiques et d’avant-garde ont été étudiées, rapporte sur son blog le Dr Raphaet Dali, conseiller municipal du Kremlin Bicêtre et conseiller communautaire du Val de Bièvre :
- Comment créer un espace partagé des compétences ?
- Comment concevoir et coordonner des politiques migratoires qui permettraient à chaque État d’en faire, pour lui-même et pour toute la zone, un levier de développement et de prospérité ?
- Comment réguler positivement les flux migratoires dans l’intérêt des deux rives ?
- Comment organiser la fluidité des échanges liés à l’enseignement, à la formation professionnelle, au travail pour aboutir à un levier de prospérité effectif débouchant sur une augmentation de la compétitivité de toute la zone, par l’amélioration des savoir-faire et une meilleure allocation des compétences ?.
- Comment concevoir la prospérité de l’espace méditerranéen dans son ensemble afin qu’il repose sur des parcours de migration professionnelle moins univoques, migrations qualifiantes et circulaires ?

Création annoncée de l’Office méditerranéen de la jeunesse

Des propositions concrètes ont également été évoquées :

- favoriser la circulation des étudiants, des jeunes professionnels et des entrepreneurs,
- favoriser l’établissement de réseaux transfrontières,
- faciliter l’accès au financement pour les entrepreneurs méditerranéens autant de défis à relever pour préserver le dynamisme de la zone et lui conserver son statut d’espace économique majeur à l’aube du troisième millénaire.

Chacun des ministres a exposé l’expérience de son pays ainsi que les choix de politiques migratoires opérés par leurs gouvernements.

Éric Besson qui a dirigé les débats, a proposé aux participants la création d’un Office méditerranéen de la jeunesse avec un calendrier précis de mise en œuvre.

Tous les ministres présents ont salué et approuvé l’initiative. D’ores et déjà 3 conférences ministérielles vont suivre dès le premier semestre 2010 en vue de mettre en place cette structure.

Cet Office serait chargé de mettre en oeuvre un projet-pilote pour la mobilité des jeunes dans l’espace méditerranéen, qui comporterait trois volets :

- La facilitation de la libre circulation des étudiants de certaines filières universitaires d’excellence, identifiées au Nord comme au Sud de la Méditerranée pour leur capacité à construire les compétences de demain ;

- L’accès de ces étudiants à des bourses « méditerranéennes », en mobilisant tant des bailleurs publics que le secteur privé, pour leur permettre de financer ce parcours d’excellence ;

- La promotion de l’exercice par ces étudiants d’une première expérience professionnelle dans le pays méditerranéen de leur choix, en les faisant bénéficier, pendant toute leur scolarité, d’un parrainage par des réseaux d’anciens élèves et de chefs d’entreprise.

Trois conférences préparatoires déjà prévues en 2010

Dans une déclaration commune, les participants, représentant l’Egypte, la Suède, Chypre, la Croatie, l’Espagne, la Grèce, Malte, le Maroc, le Monténégro et la France, ainsi que l’Italie et le Liban, ont donc appelé les États membres de l’Union Pour la Méditerranée à :

- Créer l’Office Méditerranéen de la Jeunesse d’ici le 1er janvier 2011 ;

- Mettre en place le projet-pilote pour la mobilité des jeunes d’ici le premier semestre 2011.

Pour y parvenir, le Maroc, le Monténégro et Chypre se sont portés candidats pour organiser trois conférences d’experts en 2010 :

- « Office Méditerranéen de la Jeunesse » ;

- « Filières d’enseignement supérieur, bourses, stages et réseaux de parrainage » ;

- « Visa et titre de séjour ».

Éric Besson a invité les participants, ainsi que les autres pays membres de l’Union Pour la Méditerranée souhaitant s’associer à ces initiatives, à une session ministérielle de synthèse, qui se tiendrait à Paris en septembre 2010.

Le ministre français a aussi annoncé, pour sa part, le déblocage d’un million d’euros afin de financer la mise en place des premières bourses.

© Photo Éric Besson : Apesphere

Articles récents recommandés