Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

En Egypte, le site antique et le musée de Marina Al Alamein sont désormais ouverts au public

Egypte | 25 septembre 2010 | src.Al Ahram Hebdo
Al Alamein - A la suite e l’annonce faite en août dernier par le ministre égyptien de la Culture, Farouk Hosni, le site archéologique de Marina Al-Alamein, sur la Côte-Nord à l’ouest d’Alexandrie, devait être inauguré à la mi-septembre 2010 et ouvert à la visite du public. Un nouveau système d’éclairage y a été installé afin de mettre en valeur les magnifiques pièces archéologiques mises au jour et restaurées.
Photo ci-dessus :une vue des tombes romaines, sur le site archéologique de Marina Al-Alamein © SCA

<br<
De son côté, Zahi Hawas, secrétaire général du Conseil Suprême des Antiquités (CSA), a souligné que le site abrite plusieurs villas datant de l’époque romaine, des bains, un marché ancien, des rues, un amphithéâtre ainsi que les vestiges d’une église et des tombes remontant à l’époque gréco-romaine. « La spécificité de ce site réside dans le fait qu’il abritait un des plus célèbres ports de l’Égypte à l’époque gréco-romaine. Il est également le premier site archéologique de la Côte-Nord à être aménagé et réhabilité pour des buts touristiques », explique Hawas.

Antiquités en bord de mer

L’aménagement de ce site intervient en fait dans le cadre d’un plan adopté par le ministère de la Culture qui tend à transformer la cité archéologique de Marina Al-Alamein, à l’ouest d’Alexandrie, en un musée à ciel ouvert accessible aux touristes égyptiens et étrangers 24 heures sur 24. Situé sur une superficie de 189 feddans d’utilité publique en archéologie, le site est l’un des plus grands de la côte nord et l’un des plus riches en éléments architecturaux romains les plus diversifiés. Le site de Marina Al-Alamein était connu autrefois sous le nom de « Locasis » ou 'la coquille blanche', en référence à la blancheur de son sable.

Un musée au sein d’un musée

Le musée de type classique de Marina Al-Alamein, dont les travaux ont été achevés en 2005, complète la visite du site. Il s’agit du premier musée relatant la période antique de la zone côtière à l’ouest d’Alexandrie. « Ce musée, qui s’étend donc sur 800 m2, est le premier à être aménagé sur la Côte-Nord pour raconter l’histoire des différentes époques », indique Farouk Hosni.

Les travaux avaient commencé en 2003 pour un coût total estimé à trois millions de L.E. C’est le ministère du Logement qui a offert le bâtiment au CSA, voulant célébrer l’histoire de cette cité antique qui était, à l’époque gréco-romaine, une ville avec ses maisons, son marché, sa nécropole et son temple. Constituée d’un seul étage, elle a été construite selon un style moderne, et comprend trois salles d’expositions permanentes et une quatrième destinée aux expositions temporaires.

Une vue de la Marina Al Alamein © DR

Le musée de Marina regroupe environ 500 pièces qui ont été choisies avec soin parmi l’ensemble des objets mis au jour dans la région archéologique durant les travaux de fouilles exécutés ces dernières années. Des pièces de monnaie en or et en bronze, des statues, des pots en céramique, en plus des ruines de plusieurs édifices monumentaux et architecturaux font partie de la collection du musée. Les objets sont exposés par ordre chronologique. L’exposition commence par les objets représentant l’époque ptolémaïque jusqu’à l’époque gréco-romaine.

Un centre d’accueil a été installé pour donner aux touristes une idée générale du site archéologique de Marina. Un documentaire sera diffusé pour évoquer les principaux artisanats et industries dominant dans la région pendant ces périodes historiques, ainsi que le mouvement commercial et maritime.

Le site archéologique à ciel ouvert de Marina met en lumière les différents aspects de la vie quotidienne, religieuse et culturelle des habitants à travers ces époques. Le site retrace également les aspects des activités économiques et ceux des échanges commerciaux, surtout que la cité antique de Marina Al-Alamein se situe au bord de la mer. Un catalogue archéologique et touristique relatif à toute la région de Marina sera aussi publié. L’aménagement du site vient aussi en parallèle des efforts déployés par le ministère du Tourisme afin de promouvoir la région. Cette initiative permettra donc aux étrangers comme aux estivants de voir l’autre aspect des plages de la Méditerranée.

Amira Samir - Al Ahram Hebdo


Articles récents recommandés