Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

#EV2019 - « Ce Prix, j’y ai cru depuis le début ! » : Ababacar THIAM, Sénégalais de 22 ans, remporte le premier Prix Med’Innovant Africa créé par l’EPA Euroméditerranée de Marseille

6 décembre 2019
Ababacar THIAM, Sénégalais de 22 ans, recevant le Prix Med’Innovant Africa créé par l’EPA Euroméditerranée de Marseille. À ses côtés, on reconnaît notamment Samir Abdelkrim, fondateur d’Emerging Valley, le ministre sénégalais Papa Amadou Sarr et Hugues Parant, Directeur Général de l’Etablissement Public d’Aménagement Euroméditerrannée. © BF
Avant une soirée de gala au Stade Vélodrome de l’Olympique de Marseille, l’événement Emerging Valley s’est achevé jeudi par la remise du Prix Med’Innovant Africa auquel 130 strartups africaines ont concouru ! Un Prix remis par Hugues Parant, DG de l’EPA Euroméditerranée de Marseille, à Ababacar THIAM, Sénégalais de 22 ans. Reportage.

.

En direct de TheCap, métropole Aix-Marseille
De notre envoyé spécial Bruno Fanucchi, AfricaPresse.Paris
@PresseAfrica

.

Dans le monde du digital et des startups, il faut toujours savoir innover ! C’est donc en présence de quatre ministres venus d’Afrique (le Guinéen Tibou Kamara, le Mauritanien Taleb Ould Sid Ahmed, le Nigérien Yahoussa Sadissou et le Sénégalais Papa Amadou Sarr) qu’a été remis jeudi soir à TheCamp le premier Prix Med’Innovant Africa en clôture de la troisième édition d’Emerging Valley.

À la manœuvre, Hugues Parant, Directeur Général de l’Etablissement Public d’Aménagement Euroméditerrannée – numéro un des aménageurs en Europe du Sud – et qui a choisi de s’œuvrer en direction de l’Afrique pour faire vivre une relation de plus en plus forte entre les deux rives de la Méditerranée. Une relation qui s’impose tant nos destins sont liés, ainsi que Samir Abdelkrim l’a relevé dans l’entretien qu’il nous a accordé en ouverture d’Emerging Valley 2019

Le résultat de cette initiative originale de l’EPA Euroméditerranée est à la hauteur du challenge : un grand nombre de startups africaines avaient en effet candidaté, 130 projets ont été sélectionnés dans un premier temps puis 50 retenus pour réunir finalement cinq finalistes ayant dû refaire et améliorer leur « pitch » de trois minutes, à chaque étape de la compétition.

« Pour attribuer ce premier Prix Med’Innovant Africa, cela a été très difficile de les départager, observe Hugues Parant, en expliquant bien la démarche qui l’anime, ainsi que le jury. Notre ambition, c’est de les suivre grâce aux réseaux sociaux et de les mettre en scène. Car ce sont des solutions africaines pour les Africains. C’est la marque “ADN” d’Euroméditerranée ».

« Transformer un continent poubelle
en une Afrique plus belle ! »

Ababacar Thiam posant pour une photo historique dans l’encenite de l’emblématique Stade Vélodrome de Marseille. © DR

L’heureux lauréat de ce premier Prix Med’Innovant Africa est un jeune Sénégalais de 22 ans, Ababacar Thiam, qui a créé sa Startup en 2017 pour recycler les déchets plastiques qui constituent – on le sait – un des fléaux de l’Afrique. Avec pour but – comme il l’a lui-même souligné avec talent et un certain sens de la formule en montant sur le podium – de « transformer un continent poubelle en une Afrique plus belle ! ».

Tel est l’objectif clairement affiché de « Sen Or’Dur », Sen comme Sénégal, Or et Dur comme durabilité. Sa startup va recevoir dans un premier temps une dotation de 5 000 €, puis un accompagnement de l’AFD (Agence française de Développement) dont la responsable du Campus, Iasadora Bigourdan, aura accompagné tous les candidats finalistes jusqu’au dernier moment.

« L’idée m’est venue comme un déclic naturel pour faire face aux difficultés quotidiennes rencontrées chez nous et améliorer notre cadre de vie », nous confie Ababacar THIAM, qui a fait des études de maths appliquées à l’informatique avant de se lancer dans cette aventure aussi belle qu’utile : organiser la collecte des déchets plastiques pour les recycler en pavés ! Avant d’avouer avec une certaine modestie, mais avec la détermination d’un jeune chef d’entreprise qui emploie déjà six personnes à temps plein à Dakar : « Ce Prix, j’y ai cru depuis le début ! ».

Tout à la joie de cette première réussite, il n’a qu’un seul regret qu’il nous confie en arrivant au Stade Vélodrome, ce temple marseillais du football où EmergingValley s’achève par une grande soirée et réception offerte par l’Olympique de Marseille : « Ne plus avoir le temps de jouer au foot ». Mais le sacrifice en vaut certainement la chandelle : arrivé le matin même de Dakar, le ministre Papa Amadou Sarr, chargé de l’Entrepreneuriat rapide à la Présidence de la République, est là pour le féliciter, heureux lui-aussi de cette mise à l’honneur d’un « Lion » du Sénégal.

Le Jury de ce premier Prix Med’Innovant Africa a eu également un « Coup de coeur » pour le projet imaginé par le Camerounais Pyrrus Kouoplong Doudjou qui se dit tout simplement « chanceux d’être un entrepreneur au Cameroun », ce beau pays que l’on compare souvent à une Afrique en miniature.
Sa Startup « Clinicplant » permet aux agriculteurs de diagnostiquer des maladies menaçant leurs récoltes et de sauver ainsi par un traitement biologique des cultures qui allaient être perdues.

Troisième finaliste également mis à l’honneur, un jeune Togolais de Lomé, qui a créé la Startup « SOS systèmes » avec une application de géolocalisation et qui se définit lui-même par cette belle formule : « Je suis un chasseur de sinistres dont la vocation est de sauver des vies ».
L’Afrique – on ne peut que le constater – regorge de jeunes talents !

Et c’est le grand mérite de Samir Abdelkrim, fondateur d’Emerging Valley, et de tous ceux qui l’accompagnent dans cette belle aventure, comme N’Goné Fall, Commissaire générale de la Saison 2020 des Cultures africaines, Patricia Ricard, Présidente de l’Institut Océanographique Paul Ricard, ou encore Salwa Toko, Présidente du Conseil national du Numérique, de les mettre en lumière et de les accompagner pour changer le visage du Continent.
Sans oublier bien sûr les partenaires régionaux, notamment la Métropole Aix-Marseille-Provence, la ville de Marseille, le Département des Bouches-du Rhône, la CCI Marseille-Provence, l’EPA Euroméditerranée et… l’Olympique de Marseille ainsi que nous-même, AfricaPresse.Paris, fiers d’avoir été partenaire média de ce bel événement Emerging Valley 2019.

◊ ◊ ◊

SUR LEME SUJET

#EV2019 - Samir Abdelkrim, fondateur d’Emerging Valley : « Entre l’Europe, l’Afrique et la Méditerranée, c’est une communauté de destin numérique qui surgit ! »

#EV2019 - Bertrand Walckenaer, DGD AFD : « Nous créons un fonds d’amorçage de 15 M€ pour sortir les start-up africaines de la vallée de la mort »

#EV2019 - Hugues PARANT, Directeur général de l’EPA Euroméditerranée : « La question de la ville durable du sud est une affaire d’aménageur » (Vidéo 7’30’’)

◊ ◊ ◊

.

>>> CLIQUEZ ICI et INSCRIVEZ-VOUS
pour recevoir gratuitement notre INFOLETTRE

◊ ◊ ◊

Articles récents recommandés