Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

#AmbitionAfrica - Jacky Lecuivre, PDG de Coppernic : « Nous allons donner une identité biométrique à des millions d’Africains »

3 novembre 2019
Jacky Lecuivre, PDG de Coppernic, lors de son intervention à la conférence dédiée à l’environnement des affaires en Afrique, dans le cadre du grand forum #AmbitionAfrica 2019, à Paris-Bercy (30-31 octobre). © B. Fanucchi
Coppernic, c’est la belle histoire d’une entreprise provençale qui réussit, particulièrement en Afrique. Grâce à une tablette « révolutionnaire » qui facilite comme jamais les relevés de données biométriques, elle contribue à atteindre le 16e Objectif de développement durable de l’ONU : donner d’ici à 2030 une identité légale à tous les citoyens du monde.

.

Bruno Fanucchi, AfricaPresse.Paris
@PresseAfrica

.

Créée en 2008, basée à Aix-en-Provence, Coppernic affiche avec une fierté légitime ses distinctions professionnelles : « En 2010, nous avons été reconnus comme un membre de BpiFrance Excellence, et en 2016 nous avons rallié le club très prisé des 66 entreprises du Pass French Tech comme une société innovante, exportatrice et en forte croissance », explique Jacky Lecuivre, son PDG, lors de la première journée du forum #AmbitionAfrica 2019, à Paris-Bercy (30-31 octobre).

Le savoir-faire de Coppernic, c’est de « concevoir, produire et déployer des terminaux mobiles professionnels de contrôle et de traçabilité pour la sécurité des biens et des personnes ». La jeune PME intègre ainsi des composants technologiques dans des tablettes avec lesquelles elle fzit tourner beaucoup d’applications : le contrôle biométrique des élections pour les rendre « fiables et transparentes » ; les campagnes d’enrôlement et de recensement biométriques des populations ; la télématique embarquée ou encore la traçabilité animale pour la sécurité sanitaire, cela en lisant à distance la boucle électronique portée à l’oreille par les bovins, ovins et autres caprins.

En droite ligne avec les Objectifs
de développement durable (ODD)

Au-delà de revendiquer ses savoir-faire de haut niveau, Coppernic affiche aussi avec conviction son tropisme africain. « Notre implication en Afrique part d’un constat, observe Jacky Lecuivre. En septembre 2015, les États membres de l’ONU ont signé les Objectifs de développement durable, dont le 16e stipule que d’ici à 2030 tous les États se soient engagés à donner une identité légale à tous leurs ressortissants.

Or, aujourd’hui, la Banque mondiale relève que 1,2 milliard d’individus dans le monde n’ont aucune identité légale. On les appelle les « invisibles », c’est-à-dire que ni leur identité ni même leur existence n’ont jamais été enregistrées. Or, être en mesure de prouver son identité est devenu une nécessité impérieuse pour participer à la vie économique, sociale et politique de votre pays. Par exemple, aujourd’hui en Afrique, vous ne pouvez pas acheter une carte Sim si vous ne vous enregistrez pas biométriquement pour que l’on puisse éventuellement vous tracer ».

La stratégie de cette PME aixoise relève donc de l’évidence : « Contribuer à la construction de registres d’identité numériques dans de très nombreux pays qui veulent absolument être au rendez-vous de 2030 pour les ODD signés en 2015 par l’ONU ».

« Pour cela, reprend le patron de Coppernic, on met à disposition des terminaux mobiles, et nos agents vont aller dans tous les pays pour faire un recensement et enrôlement de données biométriques. En allant à la rencontre des individus pour leur demander leurs noms, prénoms, dates de naissance, on va renseigner tout cela. Mais aussi et surtout, nous allons enregistrer leurs empreintes digitales et capturer les iris de leurs yeux ». Voilà pour la technique.

Des milliers de tablettes

Pour effectuer ces opérations de recensement au fond de l’Afrique, Coppernic a donc conçu et réalisé une tablette « révolutionnaire », remplaçant la traditionnelle valise de 15 à 20 kgs, avec le gros cube biométique, tel que vous pouvez le voir dans les aéroports ou les mairies.

En outre, la petite société a aussi bénéficié d’un sérieux « coup de pouce » des autorités françaises, en octobre 2018 quand le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed – qui vient d’obtenir le prix Nobel de la Paix – est venu en France et a demandé au président Emmanuel Macron de l’aider à identifier les 110 millions de ses concitoyens éthiopiens le plus tôt possible.

Depuis, tout s’est très bien enchaîné. « En mars dernier, avec une délégation d’entreprises pilotée par Business France et le Medef International, je me suis rendu à Addis Abeba et à Nairobi, à l’occasion de la visite officielle du Président Emmanuel Macron », confie Jacky Lecuivre. Et grâce à la force de frappe que peut vous apporter le fait de participer à ce genre de délégation d’entreprises », la société va fabriquer des milliers de tablettes pour « donner une identité biométrique à des millions d’Africains ».

« Un produit unique au monde »

Jacky Lecuivre arborant la tablette « révolutionnaire » de Coppernic, à l’occasion de la conférence de presse de lancement du grand forum #AmbitionAfrica, en présence notamment du Secrétaire d’État Jean-Baptiste Lemoyne et de Christophe Lecourtier, DG de Business France, le mardi 16 octobre, au siège parisien de l’établissement. © AM/AP.P

Et la belle histoire continue : en juin dernier à Johannesburg (Afrique du Sud), Coppernic a présenté sa tablette sur son stand à l’événement ID4Africa. Résultat : « Son Président exécutif, l’Américain Joseph Atick, a salué notre invention comme un “produit unique au monde”qui va être véritablement un “Game changer” dans le domaine de l’enrôlement », se félicite Jacky Lecuivre.

Une aubaine de plus pour Coppernic, qui a connu une croissance exceptionnelle, passant de 2 à 10 millions d’euros de chiffre d’affaires en quelques années. Et a même enregistré deux années à plus 15 millions de CA, quand le Ghana Election Committee lui a confié la fabrication et le déploiement de 72 000 terminaux de vérification biométrique des électeurs, en 2012 et en 2016.

Une réussite qui prend des airs de nouvelle « révolution copernicienne », numérique cette fois, en phase avec notre époque et son devenir.

LIEN UTILE
Site de Coppernic : www.coppernic.fr

◊ ◊ ◊

SUR LEME SUJET

- #AmbitionAfrica - Entre fantasmes et réalité, la classe moyenne africaine, toujours plus courtisée et convoitée par les marques…

- #AmbitionAfrica 2019 - Aude de Thuin, fondatrice de Women in Africa : « L’égalité des sexes, bien commun de l’humanité »

- #AmbitionAfrica 2019 - Cécile Thiakane (Humanbet for Africa) : « Si les filles rurales ne sont pas scolarisées, nous n’y arriverons pas ! »

- #AmbitionAfrica 2019 - Cédric A. MBENG MEZUI : « Pour réduire la pauvreté en Afrique, il s’agit d’activer le crédit domestique et créer un écosystème vertueux »

- #AmbitionAfrica 2019 - Sonia Ben Cheikh, ministre tunisienne de la Santé, veut « que l’Afrique soigne l’Afrique » et que la #Tunisie garde « ses compétences médicales »

- #AmbitionAfrica 2019 - Léonard Khattari (JC Decaux) : « L’Afrique, c’est 2 % du parc automobile mondial et 20 % de mortalité ! »

- #AmbitionAfrica 2019 @FrancoisSporrer (@DGTresor) : « En Afrique subsaharienne, 30% des récoltes agricoles sont perdues notamment pour des raisons logistiques »

- #AmbitionAfrica 2019 - Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie et des Finances : « La France, future plateforme du capital investissement vers l’Afrique »

- #AmbitionAfrica 2019 - Samia Adel (ENGIE Afrique) plaide pour « un mix énergétique vertueux, pour respecter et protéger l’environnement »

- #AmbitionAfrica 2019 - Rémy Rioux, DG AFD : « Le moment est venu d’investir massivement en Afrique, c’est notre intérêt ! »

- #AmbitionAfrica 2019 - France Invest publie le « Guide du capital-investissement en Afrique » 2019 pour aider les investisseurs à faire émerger les pépites africaines

- #AmbitionAfrica 2019 - Hervé Schricke, Président du Club Afrique de @FranceInvestEU : « Le capital-investissement a un rôle décisif à jouer en Afrique »

- #AmbitionAfrica 2019 - Axel Baroux, Directeur Business France Afrique sub-saharienne : « Avec l’Afrique, il s’agit d’aller vers la co-construction et la croissance partagée »

- Christelle Labernède : « Avec #AmbitionAfrica 2019, nous visons 2 000 rendez-vous BtoB, soit le double de 2018 »

- Agenda Paris, 30 et 31 octobre - #AmbitionAfrica 2019, seconde édition de l’événement d’affaires de référence Afrique-France

- Notre dossier AMBITION AFRICA 2018 (16 articles)

◊ ◊ ◊

LIEN UTILE

- Site AMBITION AFRICA 2019

◊ ◊ ◊

>>> CLIQUEZ ICI et INSCRIVEZ-VOUS
pour recevoir gratuitement notre INFOLETTRE

◊ ◊ ◊

Articles récents recommandés