Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

#AmbitionAfrica - Cécile Thiakane (Humanbet for Africa) : « Si les filles rurales ne sont pas scolarisées, nous n’y arriverons pas ! »

2 novembre 2019
Cécile Thiakane durant son intervention à la table ronde « Femmes africaines : une nouvelle génération de leaders », jeudi 31 octobre dans le cadre du grand forum #AmbitionAfrica 2019. © AM/AP.P
Dans le cadre du grand forum #AmbitionAfrica qui s’est tenu à Paris-Bercy les 30 et 31 octobre, la table ronde « Femmes africaines : une nouvelle génération de leaders » a accueilli les témoignages de quatre Africaines d’exception… mais aussi d’une militante de longue date de la cause entrepreneuriale féminine, la Française Aude de Thuin, fondatrice de Women in Africa (WIA).

.

Carmen Olga Féviliyé, AfricaPresse.Paris
@FeeFeviliye | @PresseAfrica

.

À notre époque encore, la condition sociale de la femme africaine pâtit gravement des pesanteurs qui freinent son épanouissement. Rares sont ainsi les femmes leaders africaines « visibles », en comparaison de celles qui – dans l’ombre et chacune dans sa propre sphère d’activité – accompagnent de manière informelle le développement de l’Afrique.
Mais peu à peu, les choses changent : aujourd’hui, des femmes africaines s’émancipent et entreprennent de plus en plus, et dans différents domaines.

Rôles-modèles et politique du genre

Mazamesso Assih, passée de stagiaire à secrétaire d’État chargée de l’inclusion financière et du secteur informel au Togo, a décrit son parcours qui s’est déroulé pour l’essentiel en France, au sein de grands groupes qu’elle a choisi de quitter pour rejoindre son pays d’origine : « Nous, la France, on la quitte parce qu’on veut développer nos pays et le continent africain », a-t-elle expliqué.

Elle a donc réussi un retour gagnant au Togo, où elle commence par travailler comme stagiaire pour le Fonds national de la finance inclusive. C’est là, grâce à ses initiatives, qu’elle se fait remarquer par le chef de l’État togolais, qui la nommera par la suite Secrétaire d’État. Pour elle, « les femmes doivent être présentes dans les sphères de décision et elles doivent percer les cercles de pouvoir ».

« Enfant bercée par les histoires d’héroïnes africaines », Kadidjatou Diallo, directrice générale de Ciprel (Compagnie ivoirienne de production d’électricité), croit à l’importance des rôles-modèles qui, estime-t-elle, transmettent aux femmes depuis les origines de nombreuses valeurs, par exemple celle de la liberté d’agir.
Parce que « nos cultures et traditions africaines ne sont pas sexistes, les femmes dans le passé ont décroché les étoiles, comme les hommes. Elles le peuvent encore aujourd’hui », a-t-elle relevé.

Bien qu’ayant réussi un parcours scolaire d’excellence, Kadidjatou Diallo n’occulte pas pour autant l’existence d’inégalités, « non par le fait de la femme, mais par celui de la répartition inégale de la société ».
Mais le secteur privé, estime-t-elle, a pris conscience de l’importance que représentent les femmes et de nombreuses sociétés promeuvent la politique du genre et la mixité. Kadidjatou Diallo cite en exemple le groupe Eranove, en Côte d’Ivoire, et la conséquence « heureuse” de cette politique : 62 % des gains économiques du groupe Eranove sont réalisés par les femmes.

La Directrice générale de Ciprel préconise de travailler avec des sponsors afin de bâtir des stratégies et faire progresser les carrières. Elle considère aussi que les femmes africaines doivent être plus visibles. Ainsi revendique-t-elle de mettre en place un programme d’accompagnement pour aider celles qui sont bloquées dans leur carrière.

Tania Habimana est co-fondatrice et directrice générale de Nonzero Africa, société sud-africaine qui accompagne le développement des start-up, TPE et PME. Pour elle, les entreprises sont fondamentalement importantes, car génératrices d’emplois. Tania Habimana promeut leur création et croissance par les femmes et les partenariats, notamment entre le public et le secteur privé. L’accès au réseau est tout aussi important, estime-t-elle, car cela donne aux femmes la connaissance et l’expertise nécessaires à la création de richesses.

L’impératif de l’éducation des filles

Cécile Thiakane, directrice marketing de Humanbet for Africa, entreprise sénégalaise qui vise elle aussi à favoriser l’émergence des PME africaines, décrit son initiative personnelle qui consiste à aider les femmes rurales à accéder aux ressources pour une inclusion financière et économique.
« Les filles d’aujourd’hui sont les femmes de demain. Les filles rurales qui n’ont pas accès à la scolarisation, ni à l’éducation, sont vouées au mariage précoce. Si les filles rurales ne sont pas scolarisées, nous n’y arriverons pas ! C’est un handicap, car dans vingt ans, ces filles ne pourront pas être comptées parmi les actrices du développement », a-t-elle affirmé, justifiant son initiative qui a pour objectif d’assécher certaines causes du mariage précoce.

L’impasse du microcrédit

Aude De Thuin, fondatrice de la célèbre plateforme Women in Africa (WIA), et qui se dit femme « en colère » contre toutes les idées reçues sur les femmes, n’en a pas moins développé des propos positifs et inspirants pour les femmes du Continent : « L’Afrique compte 24-25 % de femmes entrepreneures, c’est le taux le plus élevé au monde », a-t-elle affirmé en se référant à une récente étude du cabinet international Roland Berger.

Mais aussitôt la fondatrice de WIA a regretté que l’Afrique du nord ne compte que 8 % de femmes entrepreneures. Ainsi Aude de Thuin a-t-elle invité les femmes d’Afrique du nord à travailler sur leur « manque de confiance » en elles-mêmes, à cultiver l’esprit d’indépendance face au statu-quo et aux idées reçues… comme elle l’a fait elle-même pour créer Women in Africa, première plateforme internationale d’accompagnement des femmes africaines leaders ou jeunes entrepreneures à haut potentiel.

Si l’Afrique compte désormais des modèles féminins exemplaires de réussite, encore faut-il que les femmes se renforcent en construisant leurs propres réseaux, estime Aude de Thuin : « Les femmes doivent oser plus et se soutenir entre elles. Il faut casser cet état d’esprit où le financement des femmes entrepreneures est assimilé à de la charité, et le plus souvent limité à de petites sommes. Nous devons sortir par le haut de ce système du microcrédit qui freine et contraint les femmes d’Afrique ! »

◊ ◊ ◊

SUR LEME SUJET

- #AmbitionAfrica - Cédric A. MBENG MEZUI : « Pour réduire la pauvreté en Afrique, il s’agit d’activer le crédit domestique et créer un écosystème vertueux »

- #AmbitionAfrica - Sonia Ben Cheikh, ministre tunisienne de la Santé, veut « que l’Afrique soigne l’Afrique » et que la #Tunisie garde « ses compétences médicales »

- #AmbitionAfrica - Léonard Khattari (JC Decaux) : « L’Afrique, c’est 2 % du parc automobile mondial et 20 % de mortalité ! »

- #AmbitionAfrica @FrancoisSporrer (@DGTresor) : « En Afrique subsaharienne, 30% des récoltes agricoles sont perdues notamment pour des raisons logistiques »

- #AmbitionAfrica - Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie et des Finances : « La France, future plateforme du capital investissement vers l’Afrique »

- #AmbitionAfrica - Samia Adel (ENGIE Afrique) plaide pour « un mix énergétique vertueux, pour respecter et protéger l’environnement »

- #AmbitionAfrica 2019 - Rémy Rioux, DG AFD : « Le moment est venu d’investir massivement en Afrique, c’est notre intérêt ! »

- #AmbitionAfrica - France Invest publie le « Guide du capital-investissement en Afrique » 2019 pour aider les investisseurs à faire émerger les pépites africaines

- #AmbitionAfrica - Hervé Schricke, Président du Club Afrique de @FranceInvestEU : « Le capital-investissement a un rôle décisif à jouer en Afrique »

- #AmbitionAfrica AxelBaroux, Directeur Business France Afrique sub-saharienne : « Avec l’Afrique, il s’agit d’aller vers la co-construction et la croissance partagée »

- Christelle Labernède : « Avec #AmbitionAfrica 2019, nous visons 2 000 rendez-vous BtoB, soit le double de 2018 »

- Agenda Paris, 30 et 31 octobre - #AmbitionAfrica 2019, seconde édition de l’événement d’affaires de référence Afrique-France

- Notre dossier AMBITION AFRICA 2018 (16 articles)

◊ ◊ ◊

LIEN UTILE

- Site AMBITION AFRICA 2019

◊ ◊ ◊

>>> CLIQUEZ ICI et INSCRIVEZ-VOUS
pour recevoir gratuitement notre INFOLETTRE

◊ ◊ ◊

Articles récents recommandés