Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

AGENDA, 25/04 - La Maison de l’Afrique et La Maison de l’Artemisia organisent un webinaire « Et si l’Afrique gagnait contre le paludisme ? »

19 avril 2020
En Chine, dont elle est originaire, l’Artemisia est utilisée depuis des siècles comme antipaludéen dans la médecine traditionnelle. © DR
A l’occasion de la Journée mondiale du paludisme, La Maison de l’Afrique et La Maison de l’Artemisia vous invitent à participer, samedi 25 avril 2020 à 11h (heure de Paris - GMT+2) à un webinaire exclusif « Et si l’Afrique gagnait contre le paludisme ? » grâce une plante utilisée depuis longtemps dans la médecine traditionnelle chinoise, l’artemisia (armoise). De l’optimisme dans cette période inédite...

.

Une solution africaine à base de plantes contre le paludisme et de surcroît génératrice de revenus ? C’est possible ! En Chine, dont elle est originaire, l’artemisia (le genre des plantes appelées en français des armoises) est utilisée depuis des siècles comme antipaludéen dans la médecine traditionnelle. Les populations africaines se sont également emparées de ce remède pour lutter contre ce fléau du paludismeet, chaque jour, de nouveaux agriculteurs se mettent à la culture de l’artemisia partout sur le continent. La recherche médicale s’accélère également sur ce traitement.

Utilisée de manière préventive et curative, l’artemisia c’est aussi :
- Une nouvelle filière économique, depuis le cultivateur jusqu’au pharmacien
- Pour les entreprises, une réduction de l’absentéisme lié au paludisme
- Un moyen d’émancipation économique des femmes
- Une perspective d’autonomie pour l’Afrique contre la maladie

C’est ce qu’entendent expliquer La Maison de l’Afrique* et La Maison de l’Artemisia** lors de la Journée mondiale du paludisme, le samedi 25 avril 2020, lors d’un webinaire exclusif « Et si l’Afrique gagnait contre le paludisme ? », à partir de 11 h (heure de Paris, soit GMT+2).

◊ ◊ ◊

AU PROGRAMME :

- Témoignages vidéo des intervenants (15 minutes)
- Session de questions et réponses avec les participants (45 minutes)
- Conclusions (5 minutes)

LES INTERVENANTS

◊ ◊ ◊

LE PALUDISME EN CHIFFRES :

- 228 millions de personnes malades et 405 000 décès par an, dont 93% en Afrique
- 70 % des décès sont des enfants de moins de 5 ans
- Hausse de 30 % d’absentéisme à l’école et au travail
- Coût réel estimé à 1,7 point par an de croissance pour l’Afrique
(Source : OMS, 2018)

◊ ◊ ◊

QUAND  : Samedi 25 avril à 11 h (heure de Paris)

POUR S’INSCRIRE : ICI

◊ ◊ ◊

QUI SOMMES-NOUS ?

* La Maison de l’Afrique : société anonyme à capitaux majoritairement africain, créée en 1974.
Sa mission première est la promotion de l’Economie, des Arts et des Cultures de tous les pays africains. Elle se présente aujourd’hui comme une plateforme d’échanges et de promotion commerciale, industrielle, touristique, artistique et culturelle, au service des Etats et un lieu de rencontres et de dialogue entre les milieux économiques d’Europe et d’Afrique.

** La Maison de l’Artemisia : association humanitaire française de lutte contre le paludisme par les Artemisia annua et afra, à destination des populations les plus vulnérables du Sud. Ces deux plantes sont utilisées en Médecine Traditionnelle depuis des siècles en Chine et en Afrique de l’Est.
La Maison de l’Artemisia a deux missions : accélérer les recherches sur la tisane d’Artemisia, et encadrer sa diffusion raisonnée dans les pays impaludés, par nos pôles de compétences locaux, les Maisons de l’Artemisia, qui coordonnent la connaissance et la diffusion de la plante.

◊ ◊ ◊

.

>>> CLIQUEZ ICI et INSCRIVEZ-VOUS
pour recevoir gratuitement notre INFOLETTRE

◊ ◊ ◊

Articles récents recommandés