Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

À déguster : le « dákos de paximadi » crétois

Grèce | 26 avril 2010 | src.Grèce Hebdo
Athènes - Le pain est à la base de l’alimentation grecque et du régime crétois. Même si pendant les décennies précédentes on constate une forte augmentation de la consommation du pain blanc, ces derniers temps on voit que les gens se tournent vers des recettes plus traditionnelles et des produits naturels, comme le pain complet, le pain de seigle, le pain aux céréales et aux graines. L’art du pain revient, alors, au premier plan.

Photos - Ci-dessus, un dákos en salade © Pandemia ; ci dessous, un dákos sur canapé de de paximadi © DR


Sans doute, l’un des plus intéressants produits alimentaires en Grèce, simple et
délicieux, est le pain sec (galette) crétois, appelé « paximadi » (paximadia au pluriel).

Sur le marché, on les trouve en petite, moyenne et grande taille. Leurs types varient également, surtout selon la farine qui a été utilisée dans leur préparation : on trouve des paximadia de froment, d’orge ou de seigle, des durs ou des mœlleux.

Notons que les paximadia qui sont produits en Crète bénéficient, aussi, du
label de l’Indication géographique protégée.

À part un peu de sel, les paximadia crétois ne contiennent ni
conservateurs ni sucre. Ils sont riches en gluten, vitamines du
groupe B, amidon et fibres. Ils peuvent être consommés dans
diverses recettes, en salade ou en accompagnement du repas, à
la place du pain.

Mais, la façon la plus simple de déguster les
paximadia crétois est de faire un ‘dákos’.

Dans une assiette, on
les humidifie un peu en râpant au dessus une tomate, on y ajoute
du fromage blanc mizithra en miettes et on l’assaisonne avec de
l’huile d’olive et une pincée d’origan (photo droite). Selon les
goûts, on peut y ajouter des olives noires. Un crétois
l’accompagnerait avec un bon vin rouge local.


Articles récents recommandés