Retrouvez AfricaPresse.paris sur :
RSS

Outils

43 nouveaux sites en projet pour accueillir des zones industrielles en Tunisie

Tunisie | 12 mars 2010 | src.Info Tunisie
Tunis - L’Agence foncière industrielle tunisienne (AFI) a propsé jeudi 11 mars la création de 43 nouveaux sites pour abriter des zones industrielles, d’une superficie totale de 2 964 hectares, et répartis sur 9 gouvernorats, à savoir la Manouba, Ben Arous, Nabeul, Béjà, Sousse, Monastir, Mahdia, Sfax et Kébili. Sept sites ont d’ores et déjà été approuvés, situés situés dans cinq gouvernorats : Monastir, Nabeul, Mahdia, Béjà et Kébili.

Photo ci-dessus : Vue d’un site industriel tunisien © Mont Blanc - ATCE


Depuis sa création en 1973, l’Agence foncière industrielle tunisienne (AFI) veille sur la concrétisation des orientations nationales portant notamment sur l’ouverture de l’économie et son intégration dans l’économie mondiale, d’autant plus qu’elle soutienne les efforts de l’Etat quant au développement de l’infrastructure industrielle de base.

Dans ce cadre la situation des réserves foncières industrielles et les nouveaux sites proposés par l’AFI pour abriter de nouvelles zones industrielles ont fait l’objet d’une séance de travail, tenue jeudi à Tunis, et coprésidée par MM. Slaheddine Malouche, Abdessalem Mansour et Afif Chelbi, respectivement ministre de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire, ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche et ministre de l’industrie et de la technologie.

L’organisation de cette réunion vient concrétiser les instructions du Chef de l’état portant notamment sur l’accélération du rythme d’identification des sites de réserves foncières industrielles, pour atteindre 6000 hectares répartis sur tous les gouvernorats du pays, a souligné M. Slaheddine Malouche.

Les deux ministres de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche et de l’industrie et de la technologie, ont, par ailleurs, appelé les parties concernées à parachever les procédures relatives à la situation foncière des terrains devant abriter de nouveaux projets industriels, tout en mettant l’accent sur la conformité au plan d’action mis en place en la matière.

Sept sites déjà approuvés

M. Mansour a souligné dans ce sens l’intérêt de ne plus réclamer d’autres terrains agricoles, dans le but de préserver le rendement du secteur agricole et aboutir aux objectifs nationaux fixés en la matière.

En effet, l’AFI a proposé 43 nouveaux sites pour abriter des zones industrielles, d’une superficie totale de 2 964 hectares, et répartis sur 9 gouvernorats, à savoir la Manouba, Ben Arous, Nabeul, Béjà, Sousse, Monastir, Mahdia, Sfax et Kébili.

D’une superficie de 235 hectares, dont deux relèvent du corridor (zones industrielles localisées à proximité des autoroutes) s’étendant sur 78 hectares, sept sites ont été approuvés par le comité technique crée à cette fin. Ces sites sont situés dans 5 gouvernorats tunisiens en l’occurrence Monastir, Nabeul, Mahdia, Béjà et Kébili.

Ainsi, la Tunisie compte au total 96 sites pour abriter des zones industrielles s’étalant sur une superficie globale avoisinant les 3969 hectares et partageant 23 gouvernorats tunisiens.

Ces résultats sont nettement au-delà des ambitions à court terme, soit + 132 %, puisque l’État tunisien s’est fixé pour objectif d’atteindre quelque 3 000 hectares à l’horizon 2011. À moyen terme, l’objectif est de 6000 hectares à l’horizon 2016.


Articles récents recommandés